C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Tapie : selon nos informations, les autorités de Hong Kong ont accepté de placer sous séquestre des fonds transférés par Bernard Tapie, qui avoisineraient 17 millions d’euros. L'information a une portée qui dépasse la simple affaire judiciaire dans laquelle l’ex-homme d’affaires a été emporté. Elle constitue le premier signe tangible en direction de la France que les autorités de Hong Kong envisagent de devenir une place financière coopérative, et qu’elle pourrait à l’avenir accepter les demandes d’entraide internationale judiciaires ou fiscales.