Emmanuel Macron reste un «Robin des Bois à l’envers»

Par

L’OFCE a évalué les effets des politiques fiscales du gouvernement entre 2018 et 2020 et confirme que les plus aisés restent les grands gagnants et les plus pauvres, les grands perdants. Le budget 2020 amplifie le mouvement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une étude qui tombe mal pour le gouvernement. L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a présenté ce mercredi 5 février les effets estimés des politiques fiscales et sociales de l’exécutif sur les ménages français. Ses résultats confirment le caractère favorable aux classes supérieures de la politique d’Emmanuel Macron. Déjà empêtré dans une réforme des réformes dont il n’a pas pu dissimuler le caractère néolibéral, voilà l’hôte de l’Élysée à nouveau confronté à cette image de « président des riches » dont il n’a jamais pu se débarrasser.