La justice enfonce le député Simian, protégé par l’Assemblée

Par

La cour d’appel de Bordeaux a décidé de renforcer la protection de l’épouse du député de la Gironde Benoît Simian, dans le cadre de leur divorce. L’arrêt, particulièrement sévère, évoque la « persistance du comportement violent » de l’élu, dont l’Assemblée a refusé de lever l’immunité parlementaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme un boomerang, l’appel formé par le député Benoît Simian s’est retourné contre lui. Alors que l’élu (ex-LREM) de la cinquième circonscription de Gironde contestait l’interdiction qui lui était faite de voir son épouse, la justice a non seulement rejeté son recours, mais a aussi jugé nécessaire, le 23 février, de renforcer les mesures de protection de la femme de l’élu.