Esclavage domestique : l’autre affaire Saleh

Par

Alors que sa femme vient d'être condamnée pour esclavagisme domestique, Bachir Saleh, mis en cause dans un possible financement libyen de la campagne de Sarkozy en 2007, a échappé à des poursuites judiciaires. Son rôle n'est pourtant pas mineur dans l'affaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial dans l'Ain