Au Pays basque, la fin d’ETA offre un espoir de paix

Par

Soixante ans après sa création, l’organisation armée ETA s’est autodissoute ce jeudi 3 mai. Au lendemain de cette annonce, élus locaux et médiateurs internationaux se sont réunis à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) pour construire une paix durable dans un territoire traversé par des décennies de violence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Pays basque a définitivement tourné la page de 60 années de violence. Ce jeudi 3 mai, l’organisation armée ETA, fondée fin 1958 par un groupe d’étudiants basques opposés au franquisme, s’est officiellement autodissoute, scellant ainsi la fin du dernier conflit armé d’Europe.