Rétention de sûreté: Nicolas Sarkozy récidive encore

Par
Une nouvelle loi sur la récidive – la cinquième en trois ans – a été promise le 5 juin par l'Elysée. Une façon, pour Nicolas Sarkozy, d'effacer le camouflet récemment infligé par le Conseil constitutionnel qui avait censuré sa loi sur la « rétention de sûreté ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et de cinq... Le président de la République vient de promettre une cinquième loi sur la récidive en matière pénale. Une loi sur le sujet avait été adoptée en 2005, deux autres en 2007. Puis une «dernière» en février 2008: la très controversée loi sur la «rétention de sûreté» qui avait été perçue comme une «monstruosité juridique» par de nombreux juristes.