L'histoire secrète du programme culturel du candidat Hollande

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On n’est pas sérieux quand on est en campagne. On imagine, on rêve, on promet à tout-va. En temps normal, du moins, puisque la campagne “normale” de François Hollande est restée très raisonnable, même sur le sujet qui se prêtait le mieux aux envolées : la culture. Le lyrisme, certes, était là – « les plus belles victoires de la gauche ont été des victoires de la culture » –, mais le souffle ? Qui peut dire à quoi le candidat Hollande s’est vraiment engagé ? Les noms, en somme, tiennent lieu de programme – choisir tel collaborateur, c'est donner des gages à tel groupe d'intérêt, sans s'engager ni rien promettre pourtant, sans se départir d'une ambiguïté protectrice.