Rentrée scolaire : le changement, ce sera pour 2013… ou 2014

Par

Les organisations syndicales étaient reçues lundi pour la première fois par le nouveau locataire de la rue de Grenelle, pour évoquer les mesures d’urgence de cette rentrée 2012, entièrement préparée par la droite. Sur beaucoup de sujets, elles devront s’armer de patience.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« La rentrée devait être catastrophique, elle ne sera pas bonne », résume Laurent Escure, secrétaire général de l'Unsa au sortir de sa rencontre avec le nouveau ministre de l’éducation nationale. Lundi, Vincent Peillon recevait pour la première fois de façon officielle les syndicats enseignants pour évoquer les mesures d’urgence pour la rentrée, mais aussi le calendrier de la concertation-négociation qui fixera les bases de la loi d’orientation sur l’école présentée à la rentrée.