Justice Reportage

Les conciliateurs de justice, ces bénévoles priés de désengorger les tribunaux

Rouages d’une « politique de l’amiable » promue par Éric Dupond-Moretti, les conciliateurs reçoivent des justiciables qui « ne dorment plus » à cause d’un litige avec un voisin, un artisan, un opérateur téléphonique. Ces non-professionnels du droit, dernier recours avant le tribunal, tentent de trouver une solution par le seul dialogue.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les poules des voisins font trop de bruit. Enfin le coq, surtout. Dans la salle à manger d’un pavillon, près de Vendôme (Loir-et-Cher), Emmanuel Olivier pose son grand cahier à spirales sur la table. Ce retraité de 69 ans, ancien capitaine de la marine marchande qui a terminé sa carrière comme assureur, écoute la propriétaire des lieux lui décrire le boucan « à quatre heures du matin ». « Je suis exténuée, ça m’épuise. » Compréhensif, il pose quelques questions à la demandeuse et note ses réponses. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA