Un procès fictif pour Jacques Chirac

Par
L'ancien maire de Paris ne comparaîtra pas au procès des emplois fictifs, a décidé le tribunal correctionnel de Paris. Le dossier médical faisant état de troubles neurologiques et de pertes de mémoire de Jacques Chirac a paru assez sérieux aux juges pour qu'ils s'en contentent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les avocats et conseillers de Jacques Chirac sont des gens formidables. Non contents d'avoir su éviter, ces dernières années, que l'on puisse voir une seule photo de l'ancien maire de Paris dans un tribunal, que ce soit lors de ses deux mises en examen, de ses interrogatoires par les juges d'instruction, et maintenant à la réouverture de son procès, ils viennent livrer aujourd'hui un combat courageux et remarquable contre tous ceux qui pourraient contrarier l'édification du mythe, ou salir la belle légende de ce grand homme d'Etat. De vrais nettoyeurs.