Un pionnier du "djihad électronique" condamné à Paris

Par
Farouk ben Abbes, pionnier du "djihad électronique", a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Paris à quatre ans de prison pour avoir animé pendant plusieurs années un site internet favorable aux thèses djihadistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Farouk ben Abbes, pionnier du "djihad électronique", a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Paris à quatre ans de prison pour avoir animé pendant plusieurs années un site internet favorable aux thèses djihadistes.