L’amende ou la prison requises contre Faouzi Lamdaoui

Par

L’ancien conseiller de François Hollande à l’Élysée Faouzi Lamdaoui comparaissait lundi et mardi pour faux, abus de biens sociaux et blanchiment. Le jugement a été mis en délibéré.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce sont des pratiques de voyou », assène le substitut du procureur en s’adressant à Faouzi Lamdaoui. Au terme de son réquisitoire, ce mardi après-midi, Pierre Jeanjean demande une peine de 18 mois de prison assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve lié au paiement d’une amende de 150 000 euros (en clair, s'il paye l'amende, il ne va pas en prison), ainsi que l’interdiction de gérer, contre l’ancien collaborateur de François Hollande.