Le périph’ à vélo

Par

On a dansé et pédalé sur le périphérique parisien, dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 octobre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et le boulevard périphérique s’est ouvert aux piétons et aux vélos, pour quelques heures de la 18e Nuit blanche parisienne, du samedi 5 au dimanche 6 octobre. « Pour la première fois depuis son achèvement, en 1973, une partie du célèbre boulevard circulaire est réservée aux cyclistes. Entre les Portes de Pantin et d’Aubervilliers, le périphérique intérieur (celui qui est le plus proche de Paris) est transformé en vélodrome, tandis que le périphérique extérieur (donnant vers Pantin et Aubervilliers) est aménagé en promenade piétonne, avec piste de danse et food trucks. » Sur son blog, le journaliste Olivier Razemon raconte « la ville comme on ne l’a jamais vue », le plaisir des cyclistes et… la pollution en baisse.