Amendement «bio» réécrit: le parquet de Lyon classe sans suite

Par

Mis en cause pour la réécriture d’un amendement après son vote en 2017, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et son président, Laurent Wauquiez, ne seront pas poursuivis par la justice. Un recours va être déposé auprès de la procureure générale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À moins de six mois des élections régionales, voilà une nouvelle que Laurent Wauquiez accueille avec soulagement. Le procureur de la République de Lyon a prononcé, mardi 22 septembre, un classement sans suite dans l’enquête pour « faux en écriture publique » qui visait le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2018. « C’est la troisième fois qu’une décision de cette nature est prononcée en faveur de la Région. Trois fois qu’ils essaient, trois fois qu’ils échouent », s’enorgueillit l’exécutif régional dans un communiqué diffusé vendredi soir.