François Hollande: «Suis-je convaincu d’être celui qui peut gagner?»

Par

Dans un livre d'entretien, qui vient de paraître, François Hollande établit le «Droit d'inventaires» de onze années passées à la tête du PS. L'ancien premier secrétaire ne reconnaît que peu d'erreurs, défendant la cohérence de sa ligne sociale-démocrate réformiste et pro-européenne. Il se voit comme le garant de l'unité du parti et se prépare à la primaire présidentielle. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande fait le bilan. Dans un livre d'entretien avec le journaliste Pierre Favier, le député et président du conseil général de Corrèze fait le «Droit d'inventaires» (Seuil) de ses onze ans passés à la tête du parti socialiste. L'ancien premier secrétaire ne reconnaît finalement que peu d'erreurs dans son mandat, défendant sans regret la cohérence de sa ligne sociale-démocrate réformiste et pro-européenne. Lucide sur la difficulté de sa tâche, il se voit comme le garant de l'unité du parti, et se prépare à la primaire présidentielle. Entretien.