Croquis. Sur France 2, Macron en anti-Hollande

Par

« Être ou ne plus être », telle était la question. Jeudi soir, sur France 2, Emmanuel Macron a essayé de ne pas s’y engluer. Mission plutôt réussie, en se démarquant de François Hollande, et en assumant un projet économique qui le place plus près d’Alain Juppé que de Benoît Hamon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Baptisé « Emmanuel Hollande » par François Fillon, le candidat Macron, plutôt mieux inspiré que lors du débat de lundi, s’est servi de l’accusation pour mieux la retourner. François Hollande lui a servi de thèse et d’antithèse.