mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart mer. 28 sept. 2016 28/9/2016 Dernière édition

Hubert Huertas

J'ai commencé dans la presse locale, Le Provençal, tâté de l'hebdo à l'Express, suis rentré à Radio France en 1982, Red-Chef à Avignon puis Aix en Provence, Correspondant permanent d'Inter et Info à Marseille, puis Chef du Service politique de France Culture que j'ai quitté en janvier 2014. Longtemps prof de Radio au CFPJ Montpellier et l'Ecole de Journalisme de Marseille. Je suis enfin l'auteur de deux essais politiques et de cinq romans.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • A Orange, fractures et pugilat en pays d’extrême droite

    18 sept. 2016 | Par Hubert Huertas

    C’est une élection énorme et minuscule. Minuscule car c’est une départementale partielle, à Orange, dans le Vaucluse. Mais énorme par le symbole: elle oppose l’extrême droite à l’extrême droite, sous le regard d’une droite volatilisée, d’un PS absent, et d’une gauche représentée par un ancien ministre socialiste passé depuis trois mois chez Jean-Luc Mélenchon.

  • Alstom-Belfort: Hollande et Valls frondeurs?

    13 sept. 2016 | Par Hubert Huertas

    Une indignation chasse l’autre. La fermeture du site historique de l’entreprise Alstom, à Belfort, donne lieu à de multiples réactions politiques, indignées le plus souvent. Un regard en arrière rappelle hélas que les grands mots ne fabriquent pas les grands remèdes.

  • Retour de Marine Le Pen: «Je n'y suis pas donc j'y suis»

    3 sept. 2016 | Par Hubert Huertas

    Comment faire sa rentrée tout en restant à la porte ? C'était l'enjeu de Marine Le Pen ce samedi à Brachay, petit village de Haute-Marne à deux pas de Colombey-les-Deux-Églises. Objectif atteint : dans un discours de quarante-cinq minutes elle a tout dit sans rien dire.

  • L'épisode Macron prend Valls à contre-pied

    1 sept. 2016 | Par Hubert Huertas

    Champagne le mardi et colère le mercredi. La communication contradictoire du premier ministre après la démission de celui de l'économie souligne son embarras. Ce départ annoncé ne piège pas seulement François Hollande. Il souligne surtout la solitude de Manuel Valls, et l’impasse de son projet politique.

  • Sarkozy candidat: on prend le même et ça recommence...

    23 août 2016 | Par Hubert Huertas

    C'est donc la surprise du chef : on se demandait si Nicolas Sarkozy serait candidat à la présidentielle, via la primaire à droite, ou s’il ne le serait pas. La réponse est tombée, tels les trois coups du destin : c'est oui. Quel étonnement !

  • Paul Gauguin l’anticolonialiste

    11 août 2016 | Par Hubert Huertas

    C’est un livre qui ressemble à son sujet. Il échappe à tous les poncifs. Gauguin aux Marquises de Laure Dominique Agniel nous raconte un artiste incontournable, qui brûle ses derniers jours dans un chapelet d’îles aujourd’hui à la mode. Il en ressort le portrait brut et parfois brutal d’une force de la nature, d’une époque, et d’un peuple piétiné par la colonisation.

  • Après Nice, la droite au-delà de la République?

    20 juil. 2016 | Par Hubert Huertas

    Ciotti, Wauquiez, Douillet, Sarkozy à la baguette, et même Juppé à la chambre d’écho : jamais la droite française n’avait mimé avec autant d’ardeur sa concurrente du Front national. Conformément à ce que souhaite l’État islamique, la tragédie de Nice fragilise et fracture la démocratie française.

  • Après Nice, la promesse intenable

    16 juil. 2016 | Par Hubert Huertas

    Dans la foulée du massacre de la promenade des Anglais, la droite et l’extrême droite ont dénoncé « l’impuissance de l’exécutif », et réclamé que « la vérité » soit enfin assumée. Nicolas Sarkozy estime ainsi que « le moment de dire les choses viendra bientôt ». Reste à savoir de quelles promesses il veut parler…

  • Michel Rocard, entre synthèse et transgression

    3 juil. 2016 | Par Hubert Huertas
    capture-d-e-cran-2016-07-03-a-10-56-56

    C’est fou ce qu’on aime les morts quand ils sont socialistes ! Avec Michel Rocard le phénomène a atteint son zénith. Cet homme libre, et finalement fidèle, a souffert toutes les embuscades, de droite à gauche, mais il est encensé, de gauche à droite, car chacun peut voir en lui une caution pour ses arrière-pensées...

  • Une interdiction incompréhensible

    22 juin 2016 | Par Hubert Huertas

    Le gouvernement a donc décidé, en une matinée, d’interdire la manifestation contre la loi sur le travail, puis de lever l’interdiction. Il a créé, une fois encore, une situation qu’il n’a pas maîtrisée, et qui se retourne contre lui.