Hubert Huertas

J'ai commencé dans la presse locale, Le Provençal, tâté de l'hebdo à l'Express, suis rentré à Radio France en 1982, Red-Chef à Avignon puis Aix en Provence, Correspondant permanent d'Inter et Info à Marseille, puis Chef du Service politique de France Culture que j'ai quitté en janvier 2014. Longtemps prof de Radio au CFPJ Montpellier et l'Ecole de Journalisme de Marseille. Je suis enfin l'auteur de deux essais politiques et de cinq romans.

Vous pouvez lire ma déclaration d'intérêts ici.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Elysée-presse: la désacralisation

    Par
    Emmanuel Macron interrogé par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, dimanche 15 avril 2018 au Palais de Chaillot. © Reuters Emmanuel Macron interrogé par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, dimanche 15 avril 2018 au Palais de Chaillot. © Reuters

    On va beaucoup épiloguer sur l’interview d’hier soir, en attribuant des points aux combattants, comme si c’était un match de boxe. Erreur, ce ne fut qu’une interview. Mais une rupture en même temps. Jamais président français n’avait été interrogé sur un tel mode, et ce ton fera jurisprudence.  

  • Macron sur TF1: effort tout de suite et réconfort demain

    Par
    capture-d-ecran-2018-04-12-a-18-29-17

    Sur TF1, c’était sans doute un tour de chauffe en attendant l’entretien dimanche avec Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin... Emmanuel Macron n’a quasiment rien apporté de nouveau dans l’échange qu’il a eu avec Jean-Pierre Pernaut. L’événement essentiel était le cadre, une classe d’école primaire. Pour le reste le président a passé en revue les dossiers du moment en répétant, une fois encore, qu’il irait « au bout des réformes ».

  • Jean-Luc Mélenchon: un week-end en clair-obscur

    Par

    En pleine crise sociale, Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé ce week-end devant l’assemblée représentative de La France insoumise, puis face au Grand Jury d’Europe 1. Très incisif contre Emmanuel Macron, l’homme acclamé à l’Assemblée après l’assassinat du gendarme Beltrame en appelle à l’union de « toutes les forces », tout en s’appliquant à s'en différencier.

  • Pour Macron, les dangers d’un sursaut inédit

    Par
    capture-d-ecran-2018-04-02-a-05-52-53

    La semaine qui s’ouvre est névralgique pour l’avenir du quinquennat. SNCF, Air France, Carrefour, universités… les blocages se multiplient. Pour le pouvoir, ils s’expliquent par une peur irraisonnée du « monde nouveau ». Dans les faits, c’est plutôt l’usure d’un vieux discours d’austérité qui menace le président.

  • Terrorisme: l’éternelle récupération

    Par

    L’acte héroïque du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a provoqué en France une énorme et légitime émotion. Elle a pris le pas sur les commentaires politiques, après l’attentat de Trèbes. Elle ne les efface pourtant pas. Comme après chaque attentat, des voix se sont élevées, celle de l’ex-premier ministre Manuel Valls en premier lieu, pour jeter de l’huile sur le feu.

  • SNCF, élections partielles: un coup de mou présidentiel

    Par
    Emmanuel Macron, 15 mars 2018. © Reuters Emmanuel Macron, 15 mars 2018. © Reuters

    En ciblant les cheminots, Macron a cru habile de prouver sa puissance. Mais la réponse des syndicats l’inquiète, pendant que ses candidats accumulent les défaites dans les élections partielles.

  • Sarkozy: le charme discret de la dictature

    Par

    De Nicolas Sarkozy séduit par les hommes forts depuis Abou Dhabi à Steve Bannon acclamé par le Front national à Lille, en passant par Thierry Mariani qui réclame un accord avec le FN dans le JDD, la tentation autoritaire a déferlé sur la France. La réforme constitutionnelle d’Emmanuel Macron ne contredit pas cette inquiétante tendance.

  • De gauche à droite, une étrange union sacrée pour maudire les médias

    Par
    Laurent Wauquiez, quelques minutes après l'annonce de sa victoire. © Reuters Laurent Wauquiez, quelques minutes après l'annonce de sa victoire. © Reuters

    C’était une petite musique, vieille comme la démocratie, mais elle est devenue ces derniers jours un concentré d’imprécations. La critique des journalistes – loin d’être irréprochables – tourne en France à la constitution d’une espèce de Front républicain. Politiques de tous bords, unissez-vous pour maudire les médias.

  • Marion Maréchal-Le Pen: une primaire à l’extrême droite

    Par

    Marion Maréchal-Le Pen « ne revient pas en politique », elle a seulement lancé sa candidature pour la présidentielle. Son discours de Washington enjambe le prochain congrès du FN, conteste à Laurent Wauquiez le commandement de la droite nationaliste et dégage la route pour Emmanuel Macron.

  • Le «mur des cons» du professeur Wauquiez

    Par

    Ce ne serait pas un couac ! Il n’a pas fallu trois jours pour que l’affaire Wauquiez change de registre. Des experts en communication estiment que son dérapage était peut-être une fine manœuvre, façon Donald Trump. Wauquiez a pourtant dérapé, et choqué jusqu’à son camp.