Ne tirez pas sur la IVe!

La vie politique est structurée par de grandes certitudes, que personne ne discute et qui sont fausses ou incomplètes. Premier volet de notre série d'été politique: la IVe République. Le contre-exemple absolu de la bonne gouvernance dans le discours dominant, depuis plus de 60 ans. Or, la IVe n’est pas qu’un repoussoir. Elle pourrait même, à bien des égards, inspirer la Ve.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ah, la IVe République ! À part le procureur Pierre Cauchon, qui fit brûler Jeanne d’Arc, aucune figure historique n’est plus méprisée dans le récit national. Avec ses 23 gouvernements en seulement 11 ans, la IVe est le régime « des petits partis qui cuisent leur petite soupe au petit coin du feu », tel que décrit par Charles de Gaulle dans son discours de Vincennes, le 5 octobre 1947. Le contre-exemple absolu de la bonne gouvernance. Le grand méchant mou qui nous guette, paraît-il, et qui hante les discours, de 1958 à nos jours.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal