Hubert Huertas

J'ai commencé dans la presse locale, Le Provençal, tâté de l'hebdo à l'Express, suis rentré à Radio France en 1982, Red-Chef à Avignon puis Aix en Provence, Correspondant permanent d'Inter et Info à Marseille, puis Chef du Service politique de France Culture que j'ai quitté en janvier 2014. Longtemps prof de Radio au CFPJ Montpellier et l'Ecole de Journalisme de Marseille. Je suis enfin l'auteur de deux essais politiques et de cinq romans.

Vous pouvez lire ma déclaration d'intérêts ici.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Terrorisme: l’éternelle récupération

    Par

    L’acte héroïque du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a provoqué en France une énorme et légitime émotion. Elle a pris le pas sur les commentaires politiques, après l’attentat de Trèbes. Elle ne les efface pourtant pas. Comme après chaque attentat, des voix se sont élevées, celle de l’ex-premier ministre Manuel Valls en premier lieu, pour jeter de l’huile sur le feu.

  • SNCF, élections partielles: un coup de mou présidentiel

    Par
    Emmanuel Macron, 15 mars 2018. © Reuters Emmanuel Macron, 15 mars 2018. © Reuters

    En ciblant les cheminots, Macron a cru habile de prouver sa puissance. Mais la réponse des syndicats l’inquiète, pendant que ses candidats accumulent les défaites dans les élections partielles.

  • Sarkozy: le charme discret de la dictature

    Par

    De Nicolas Sarkozy séduit par les hommes forts depuis Abou Dhabi à Steve Bannon acclamé par le Front national à Lille, en passant par Thierry Mariani qui réclame un accord avec le FN dans le JDD, la tentation autoritaire a déferlé sur la France. La réforme constitutionnelle d’Emmanuel Macron ne contredit pas cette inquiétante tendance.

  • De gauche à droite, une étrange union sacrée pour maudire les médias

    Par
    Laurent Wauquiez, quelques minutes après l'annonce de sa victoire. © Reuters Laurent Wauquiez, quelques minutes après l'annonce de sa victoire. © Reuters

    C’était une petite musique, vieille comme la démocratie, mais elle est devenue ces derniers jours un concentré d’imprécations. La critique des journalistes – loin d’être irréprochables – tourne en France à la constitution d’une espèce de Front républicain. Politiques de tous bords, unissez-vous pour maudire les médias.

  • Marion Maréchal-Le Pen: une primaire à l’extrême droite

    Par

    Marion Maréchal-Le Pen « ne revient pas en politique », elle a seulement lancé sa candidature pour la présidentielle. Son discours de Washington enjambe le prochain congrès du FN, conteste à Laurent Wauquiez le commandement de la droite nationaliste et dégage la route pour Emmanuel Macron.

  • Le «mur des cons» du professeur Wauquiez

    Par

    Ce ne serait pas un couac ! Il n’a pas fallu trois jours pour que l’affaire Wauquiez change de registre. Des experts en communication estiment que son dérapage était peut-être une fine manœuvre, façon Donald Trump. Wauquiez a pourtant dérapé, et choqué jusqu’à son camp.  

  • Congrès du Parti socialiste: au rythme d'une marche funèbre

    Par
    capture-d-ecran-2018-02-12-a-09-51-36

    À un mois du vote des militants socialistes pour désigner leur premier secrétaire, les candidats et les ex-éléphants redoublent d’inquiétude : et si cette élection n’intéressait personne ? Ils rêvent d’alliances diverses pour sauver le PS, mais butent sur un double cauchemar : Mélenchon les dévore et Macron les digère.

  • LR et UDI: la fracture à moins que…

    Par

    La fissure qui travaille la droite s’est élargie cette semaine. L’UDI a rompu son alliance automatique avec son partenaire LR. Du centre à la droite, et de la droite à l’extrême droite, cette décision pouvait déstabiliser un équilibre installé depuis plus de cinquante ans. Sauf que Belfort et le Val-d’Oise…

  • Législatives partielles: Macron touché, PS coulé

    Par

    Bonne à très bonne soirée pour la droite LR, résultats médiocres pour les Marcheurs d’Emmanuel Macron, recul très net du Front national, bilan passable pour La France insoumise qui s'installe en troisième force et catastrophe électorale confirmée pour le PS: tels sont les enseignements du premier tour des législatives partielles, à Belfort et dans le Val-d’Oise.

  • Alain Devaquet: les regrets d’une certaine gauche

    Par

    Alain Devaquet est mort, et les hommages sont plus nombreux que les critiques. En 1986, sa réforme des universités a jeté dans la rue des millions d’étudiants et de lycéens. Coup d’arrêt provisoire pour la droite, et victoire sans lendemain pour la gauche, aujourd’hui nostalgique…