Champions du monde: heureux mais lucides

Par

Les Bleus sont champions du monde (4-2 contre la Croatie) et la France exulte. Une France unie comme un seul homme, un homme de toutes les couleurs. Mais attention : ce moment de bonheur collectif, à déguster, ne réglera aucun problème.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il faut raison garder, même dans l’euphorie, parce que l’on sait trop d’où l’on vient. Savourons l’exploit de la bande à Didier Deschamps. Saluons ce coach singulier, ni charismatique ni tacticien génial, mais plutôt « chef louveteau » d’une équipe de jeunes talents, voire parfois de jeunes génies du foot.