La loi de 1905, entre illusions et préjugés

Par

La Ve République est structurée par de grandes certitudes, que personne ne discute et qui sont fausses, incomplètes, ou carrément taboues. Cinquième et dernier volet de notre série d’été, la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905. Un texte que les courants les plus contradictoires s’arrachent, pour s’opposer passionnément entre eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faites-vous partie des allergiques au voile des musulmanes ? Dans ce cas, vous brandirez la loi de 1905. Considérez-vous que ce vêtement fasse partie intégrante de la liberté religieuse, et même des droits de la femme ? Dès lors, vous évoquerez aussi la loi de 1905. Vous ne supportez pas les crèches de Noël dans les mairies ? Vous pourrez le justifier au nom de la loi de 1905. Soutenez-vous au contraire qu’elles représentent une tradition et doivent y être maintenues ? Loi de 1905 ! Êtes-vous partisan du menu obligatoire dans les cantines ? Loi de 1905 ! Militez-vous pour les menus diversifiés ? Loi de 1905 !