Non, le super procureur annoncé n'en est pas un

Par

La création d'un procureur financier, annoncée ce mercredi au conseil des ministres, vise à faire oublier l'affaire Cahuzac. Mais elle risque de créer de nouveaux problèmes, en complexifiant le fonctionnement de la justice sans la rendre plus indépendante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Annoncée en fanfare au mois d’avril, pour faire oublier l’affaire Cahuzac (lire notre article ici), la création d’un « procureur de la République financier à compétence nationale » a été officialisée ce mardi au conseil des ministres.