Le Conseil constitutionnel consacre un principe de «fraternité»

Par La rédaction de Mediapart avec Reuters

Le Conseil constitutionnel a donné raison, vendredi 6 juillet, à celles et ceux qui viennent en aide aux immigrés illégaux en donnant au terme « fraternité » une valeur constitutionnelle et en demandant au Parlement d’en tirer les conséquences dans la législation. Une réponse à Cédric Herrou, cet agriculteur qui était devenu le symbole d’une législation absurde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Conseil constitutionnel a donné raison, vendredi 6 juillet, à ceux qui viennent en aide aux immigrés illégaux en donnant au terme « fraternité » une valeur constitutionnelle et en demandant au Parlement d'en tirer les conséquences dans la législation.