Bettencourt : Sarkozy épargné, Woerth renvoyé

Par

Les juges d’instruction accordent finalement un non-lieu à Nicolas Sarkozy dans le dossier Bettencourt, où il était mis en examen. Mais ils renvoient son ancien trésorier de la campagne présidentielle de 2007, Éric Woerth, devant le tribunal correctionnel. Procès dans un an environ.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La rumeur courait depuis plusieurs semaines. Elle est devenue réalité ce lundi. Le juge d’instruction Jean-Michel Gentil et sa collègue Valérie Noël ont finalement accordé un non-lieu à Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt, dans une ordonnance signée ce lundi matin, comme l’ont annoncé Sud-Ouest et Le Monde.