Les prises d’otages du ministre du budget

Par

Jérôme Cahuzac tente de sauver son poste ministériel en multipliant les pressions sur la justice et en liant à son sort tout le pouvoir exécutif. C’est une stratégie risquée, qui pourrait exaspérer Matignon et l’Élysée tant ils se retrouvent ainsi placés en première ligne du scandale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il faut s’arrêter un instant sur les déclarations de ce vendredi matin du ministre du budget. Interrogé sur RMC/BFMTV, Jérôme Cahuzac s’explique sur le document qui aurait été fourni par les autorités suisses « la semaine dernière », document tenu secret et dont le ministre dit lui aussi ignorer le contenu. Depuis trois jours, toute la communication de crise de M. Cahuzac est bâtie sur cet obscur document auquel Le Nouvel Observateur et l’agence Reuters ont d’ailleurs attribué des conclusions parfaitement contradictoires (lire ici).