Feu vert des députés pour expérimenter les salles de shoot

Par Reuters

Les députés français ont donné mardi leur feu vert à l'expérimentation de salles « de consommation à moindre risque » (SCMR) plus communément appelées « salles de shoot », malgré l'hostilité de l'opposition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les députés français ont donné mardi leur feu vert à l'expérimentation de salles « de consommation à moindre risque » (SCMR) plus communément appelées « salles de shoot », malgré l'hostilité de l'opposition. Ces salles seront gérées par les professionnels des centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques chez les usagers de drogue (CAARUD) où est autorisée la consommation des substances illicites sous la supervision d'une équipe pluridisciplinaire. Le texte autorise une expérimentation d'une durée de six ans à compter de l'ouverture de la première salle. Selon un rapport de l'Assemblée, trois salles pourraient ouvrir à terme.