Un célèbre avocat condamné pour fraude fiscale. Et c’est la troisième fois…

Par

L’un des pénalistes parisiens les plus réputés, Me Philippe Dehapiot, a été reconnu coupable, le 2 avril, de fraude fiscale par le tribunal de Paris. Ce proche de Thierry Herzog avait déjà été condamné deux fois par le passé pour des faits équivalents. La justice lui interdit désormais d’exercer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les avocats sont des auxiliaires de justice qui ne sont pas au-dessus des lois. Dernier exemple en date : l’un des plus célèbres pénalistes parisiens, Me Philippe Dehapiot, a été reconnu coupable, le 2 avril, de fraude fiscale par la XIe chambre du tribunal judiciaire de Paris, a appris Mediapart.