Les inspecteurs de l'Igas réclament une enquête sur Morelle

Les syndicats de l'Igas, le corps d'origine d'Aquilino Morelle, réclament à François Hollande l'ouverture d'une enquête administrative sur son ancien conseiller, qui a travaillé pour l'industrie pharmaceutique. Trois semaines après nos révélations, ils ne comprennent pas que rien ne bouge.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Élysée n’en a pas fini avec l’affaire Morelle. D’après nos informations, la présidence de la République a en effet été interpellée, mercredi 7 mai, par le syndicat majoritaire à l’Igas (l’Inspection générale des affaires sociales), le corps d’origine d’Aquilino Morelle. Dans un courrier adressé au secrétaire général de l’Élysée, également évoqué par Le Figaro, le Smigas réclame l’ouverture d’une enquête administrative, en réponse aux révélations de Mediapart.