Un député LREM brave une ordonnance de protection de son épouse

Par

En instance de divorce, le député LREM de la Gironde Benoît Simian a l’interdiction, depuis le 3 août, d’approcher du domicile conjugal en raison des accusations de « harcèlement psychologique » portées par son épouse. Ce qui ne l’empêche pas de revenir sur place régulièrement, comme Mediapart en a été le témoin. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ludon-Médoc (Gironde).– De l’aveu même de l’ancienne garde des Sceaux Nicole Belloubet les « ordonnances de protection » pour les femmes menacées de violences restent aujourd’hui encore « trop peu délivrées », même si leur nombre est en augmentation constante (+ 20 % de demandes entre 2018 et 2019).