A Paris, une colocation entre réfugiés et Français réinvente la solidarité

Par

Depuis trois semaines, douze réfugiés statutaires et autant de citoyens français cohabitent dans un immeuble de la Régie immobilière de la ville de Paris, dans le Ier arrondissement. Inaugurée lundi 5 octobre, la « colocation solidaire » doit favoriser la mixité sociale et l’intégration des personnes exilées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Le lieu est un peu particulier », confie Elisa Desqué, responsable développement chez Caracol, association spécialisée dans les colocations mixtes et la défense du droit à la ville pour tous. « Nous travaillons beaucoup dans le pavillonnaire et ici, il a fallu repenser la colocation à l’échelle d’un immeuble », détaille-t-elle, fière d’avoir relevé le défi aux côtés d’Urban Lab, « laboratoire d’expérimentation urbaine » de Paris.