Forages dans le Nord : pourquoi aller plus loin ?

Par

La société Gazonor, propriété d’une filiale du Belge Albert Frère, veut forer le gaz de couche de l’ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Officiellement, elle exclut le recours à la fracturation hydraulique. Dans les faits, c’est plus compliqué.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce devait être une simple formalité administrative : la société Gazonor, exploitant du grisou dans les anciennes mines de charbon du Nord-Pas-de-Calais depuis 25 ans, demande à l’État la prolongation de ses concessions, qui arrivent à expiration. Ce pompage est nécessaire pour des raisons de sécurité. Pour rallonger un contrat de ce type, une simple enquête publique suffit. Elle s'est terminée vendredi 6 décembre.