Argent détourné à la Fondation du patrimoine: l'enquête avance

Par Julie Carnis

Jean-Claude Boisdevésy, ancien délégué de la Fondation du patrimoine en Limousin, a été placé en garde à vue mercredi 2 mai. L’enquête judiciaire pour « abus de confiance, prise illégale d’intérêt et escroquerie » fait suite aux révélations de Mediapart et pourrait conduire au siège de la fondation à Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Claude Boisdevésy, ancien délégué de la Fondation du patrimoine en Limousin, a été placé en garde à vue mercredi 2 mai par la section de recherches de Limoges, dans le cadre de l’enquête préliminaire pour « abus de confiance, prise illégale d’intérêt et escroquerie », ouverte en janvier 2017 par le procureur de la République Gilbert Emery, à la suite des révélations de Mediapart publiées un mois plus tôt.