Zemmour, Drumont: les mêmes ressorts de la haine à 130 ans d'écart?

Par

L’historien de l’immigration Gérard Noiriel s’attache dans son dernier livre à montrer comment la rhétorique identitaire islamophobe du polémiste Éric Zemmour est comparable aux imprécations antisémites d’Édouard Drumont à la fin du à la fin du XIXe siècle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son dernier livre, Le Venin dans la plume (La Découverte), l'historien de l’immigration Gérard Noiriel compare les ressorts rhétoriques du discours nationaliste d'Édouard Drumont, à la fin du XIXe siècle, et d'Éric Zemmour aujourd’hui. La cible est différente – Drumont s’en prend aux juifs et Zemmour, aux musulmans – mais les recettes sont selon lui étonnamment similaires. Ces polémistes font mouche auprès du grand public, car ils mobilisent « le sens commun, c’est-à-dire ce que tous les Français savent car ils l’ont lu dans le journal ou qu’ils l’ont vu à la télévision » pour créer un clivage entre « eux » (les étrangers) et « nous » (les Français), explique-t-il.