Les ouvriers de PSA accueillis par des gaz lacrymogènes au Mondial de l'auto

Par

Plusieurs centaines de salariés de PSA, ArcelorMittal ou encore Goodyear, ont tenté de pénétrer dans le Mondial de l'automobile, ce mardi 9 octobre. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ils ne méritaient pas ça. Ils venaient simplement défendre leur bifteck, ils ne venaient pas pour casser. De la part d'un gouvernement de gauche, ce n'est pas très sympa. » Garçon de café dans l'une des brasseries qui jouxtent la place de la porte de Versailles, l'entrée du parc des expositions où se tient le Mondial de l'automobile à Paris, Patrick a été « choqué » ce mardi 9 octobre en fin de matinée par l'accueil réservé par les forces de l'ordre au millier de salariés venus de toute la France protester contre les licenciements dans l'industrie et défendre l'emploi.