Larrouturou: «Les fous ont pris le contrôle de l'asile»

Par

La crise de la zone euro vient de venir à bout d'au moins deux chefs de gouvernement européens. La campagne électorale française sera marquée par le débat sur l'austérité. Entretien avec Pierre Larrouturou, économiste et membre de la direction d'Europe Ecologie-Les Verts. «On a deux mois pour réveiller la gauche», assure-t-il.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi, le premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé, comme prévu, sa démission. Silvio Berlusconi vient de faire de même en Italie. En Espagne, la crise a eu raison du gouvernement de Zapatero, qui a décidé d'élections anticipées, prévues le 20 novembre. Le gouvernement français, lui, vient de boucler un nouveau plan d'austérité, avant une campagne électorale inévitablement marquée par l'avenir de la zone euro. Auteur de Pour éviter le krach ultime et membre du conseil fédéral d'Europe Ecologie-Les Verts, Pierre Larrouturou dénonce l'inaction des dirigeants européens, et l'aveuglement d'une partie de la gauche. Entretien.