Lénaïg Bredoux

Journaliste à Mediapart depuis novembre 2010. J'ai longtemps écrit sur la politique française. Je suis désormais responsable éditoriale aux questions de genre, et je m'occupe – entre autres – d'enquêtes consacrées aux violences sexistes et sexuelles.

Avant, j'ai passé plusieurs années à m'occuper d'économie (à l'AFP) et de social (à l'Huma). Coauteure de Tunis Connection, enquête sur les réseaux franco-tunisiens sous Ben Ali (Seuil, 2012).

Pour me joindre: lenaig.bredoux@mediapart.fr

Consulter ici ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • « Woke » : la diversion réactionnaire

    Par et
    Lors d’une manifestation à l'appel du collectif « Justice pour Adama » à Paris, le 13 juin 2020. © Photo Philippe Labrosse / Hans Lucas via AFP Lors d’une manifestation à l'appel du collectif « Justice pour Adama » à Paris, le 13 juin 2020. © Photo Philippe Labrosse / Hans Lucas via AFP

    Projection de nombreux fantasmes réactionnaires, la pensée « woke », ou « wokisme », s’est fait une petite place dans le débat public, à l’heure d’une pré-campagne présidentielle marquée par les discours d’extrême droite. Les termes sont aussi apparus dans la bouche d’un ministre de Macron ou d’un responsable socialiste. 

  • Aux Assises du journalisme, la présence de Nicolas Hulot fait polémique

    Par
    Nicolas Hulot, le 3 septembre 2021 à Marseille. © Ludovic Marin / AFP Nicolas Hulot, le 3 septembre 2021 à Marseille. © Ludovic Marin / AFP

    L’ancien ministre était invité à participer à une table ronde sur les « responsabilités journalistiques ». Plusieurs médias ont annulé leur participation, et plusieurs groupes féministes ont manifesté. Au cœur du débat : sa mise en cause publique pour viol.

  • Frileux sur l’IVG, le gouvernement étend la gratuité de la contraception

    Par
     © PHILIPPE HUGUEN / AFP © PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Le ministre de la santé Olivier Véran a annoncé jeudi la gratuité de la contraception pour les femmes jusqu’à 25 ans. Une décision bruyamment saluée par la majorité, qui intervient après des débats houleux sur l'assouplissement de l’accès à l'avortement. 

  • À la Réunion, les femmes sont très exposées aux violences

    Par
    A Saint-Denis de la Réunion, en 2021. © Photo Rosine Mazin / Aurimages via AFP A Saint-Denis de la Réunion, en 2021. © Photo Rosine Mazin / Aurimages via AFP

    Des violences conjugales trois fois plus élevées qu’en métropole, des violences physiques, psychologiques et sexuelles touchant une femme sur quatre de moins de 18 ans : les dernières données de l’enquête Virage à la Réunion sont accablantes.

  • Ligue du LOL : « Les Inrocks » condamnés pour le licenciement d’un journaliste

    Par
    Les prud’hommes contestent toute dégradation de l’image du journal « Les Inrocks » malgré le retentissement de l’affaire de La ligue du LOL qui a déclenché de nombreuses enquêtes dans plusieurs rédactions. © Photo Martin Noda / Hans Lucas via AFP Les prud’hommes contestent toute dégradation de l’image du journal « Les Inrocks » malgré le retentissement de l’affaire de La ligue du LOL qui a déclenché de nombreuses enquêtes dans plusieurs rédactions. © Photo Martin Noda / Hans Lucas via AFP

    Après l’affaire de la Ligue du LOL, le magazine culturel avait licencié deux salariés. L’un d’eux vient de l’emporter aux prud’hommes : son licenciement a été jugé sans cause réelle et sérieuse.

  • « Pegasus » : malgré l’espionnage, la France reste bien timide

    Par et
    Emmanuel Macron à Bruxelles, le 20 juillet 2020. © Photo by John Thys/Pool/AFP Emmanuel Macron à Bruxelles, le 20 juillet 2020. © Photo by John Thys/Pool/AFP

    Les révélations du vaste scandale d’espionnage permis par le logiciel « Pegasus » n’ont pas suscité de vive réaction d’Emmanuel Macron et son gouvernement. Eux-mêmes ainsi qu’un millier de Français·e·s sont pourtant concerné·e·s.

  • Avec le régime marocain, la France s’est toujours compromise

    Par et
    Le roi du Maroc, Mohammed VI avec François Hollande, Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe et la ministre française du travail Myriam El Khomri, dans le train en route pour le port Tanger Med, au Maroc, le 20 septembre 2015. © Photo Alain Jocard / AFP Le roi du Maroc, Mohammed VI avec François Hollande, Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe et la ministre française du travail Myriam El Khomri, dans le train en route pour le port Tanger Med, au Maroc, le 20 septembre 2015. © Photo Alain Jocard / AFP

    Le Maroc a visé au moins 10 000 numéros de téléphone ces dernières années, dont ceux de plusieurs dizaines de Français, y compris des journalistes. Depuis trente ans, en France, les élites politiques, médiatiques et culturelles ferment les yeux sur les turpitudes de la monarchie chérifienne.

  • Féminisme : l’indécence d’Emmanuel Macron

    Par et
    Emmanuel Macron et Élisabeth Moreno, le 30 juin. © Ludovic Marin/AFP Emmanuel Macron et Élisabeth Moreno, le 30 juin. © Ludovic Marin/AFP

    Au nom d’un « universalisme » qui cache mal d’autres crispations, Emmanuel Macron s’est attaqué aux « logiques intersectionnelles » et aux tenues des jeunes femmes. Le « féminisme » dont il se revendique contribue à forger une vision étriquée de nos identités et de nos sociétés.

  • Violences sexuelles : Baylet renonce à la présidence du Tarn-et-Garonne

    Par
    Jean-Michel Baylet sort de l'isoloir lors de l'élection du président du conseil départemental de Tarn-et-Garonne, à Montauban, le 1er juillet 2021. © Patricia Huchot-Boissier / Hans Lucas Jean-Michel Baylet sort de l'isoloir lors de l'élection du président du conseil départemental de Tarn-et-Garonne, à Montauban, le 1er juillet 2021. © Patricia Huchot-Boissier / Hans Lucas

    Officiellement, l’ancien ministre et figure des Radicaux de gauche souhaite se consacrer à sa mairie et à son canton. En réalité, son allié socialiste l’avait lâché en raison de l’enquête préliminaire qui le vise pour « viol sur mineur de 15 ans »

  • Marilyn Baldeck (AVFT) : au travail, « ça bouge »

    Par
    Marilyn Baldeck à l'AVFT en 2012 © Fred DUFOUR / AFP Marilyn Baldeck à l'AVFT en 2012 © Fred DUFOUR / AFP

    La déléguée générale de lAVFT, l’Association contre les violences faites aux femmes au travail, dresse un bilan pour le quotidien dans les entreprises, trois ans après #MeToo. Sil na pas forcément changé, elle constate une meilleure prise en charge de ces sujets.