Un journaliste et son matériel traités sans ménagement par la police à Strasbourg

Par

Vendredi 6 novembre, Gaspard Glanz, journaliste et gérant de l’agence de presse Taranis News, réalise un reportage sur une action « de désobéissance civile » du collectif Action non violente COP21, à Strasbourg. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi 6 novembre, Gaspard Glanz, journaliste et gérant de l’agence de presse Taranis News, réalise un reportage sur une action « de désobéissance civile » du collectif Action non violente COP21, à Strasbourg. En deux mots, il s'agit de saisir des chaises de banques pour attirer l'attention du public sur le rôle de la finance dans le dérèglement climatique. L'action strasbourgeoise s'inscrit d'ailleurs dans un mouvement national. La police arrive peu avant 18 heures, et va traiter sans ménagement le journaliste, faisant fi de la liberté de la presse…