France Chronique

La Parisienne Libérée : «Le nouveau modèle français»

Cette semaine la Parisienne Libérée chante l'avènement d'un socialisme sans antagonisme : la lutte des classes est finie, il faut avancer « sur les deux pieds en même temps ». Et que ça saute !


Cette semaine la Parisienne Libérée chante l'avènement d'un socialisme sans antagonisme : la lutte des classes est finie, c'est l'heure de la réconciliation entre les patrons et les ouvriers. Et que ça saute !
Cette chanson a été écrite en réponse au « nouveau modèle français » développé par le premier ministre dans sa tribune publiée par le Monde - 03.01.13 [article abonnés], sa déclaration à l'issue du séminaire gouvernemental - 04.01.13 et déjà précédemment son discours tenu au congrès du PS le 27.10.12 dans lesquels il affirme qu'il n'y a pas d'antinomie entre la compétitivité et la solidarité.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Extrême droite — Enquête
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Histoire
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Europe — Reportage
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Médias — Parti pris
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit