Des places au cirque offertes par le pape déplaisent à certains

Par
Le choix du pape François d'offrir à des démunis de Rome une journée au cirque suscite les critiques de la part de défenseurs des droits animaliers, qui soulignent l'exploitation dont font l'objet les animaux dans les cirques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

CITE DU VATICAN (Reuters) - Le choix du pape François d'offrir à des démunis de Rome une journée au cirque suscite les critiques de la part de défenseurs des droits animaliers, qui soulignent l'exploitation dont font l'objet les animaux dans les cirques.