Alors que Matignon «concerte», la grève se poursuit dans les secteurs clés

Par

Le gouvernement peut toujours trouver un accord, aussi fragile soit-il avec la CFDT. Il n’effacera pas d’un coup de baguette magique le mouvement social, mené en premier lieu par les employés de la SNCF et de la RATP, accompagnés de près par le personnel de l’Éducation nationale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Portés par la forte mobilisation du jeudi 9 janvier dans toute la France, cheminots et agents RATP, en première ligne dans la contestation contre la réforme des retraites, ont repris courage. Vendredi matin, ils étaient plus de 200 grévistes, massés devant la sortie du RER B, pour assister à l’assemblée générale de Vincennes, en banlieue parisienne, alors qu’un peu partout en Île-de-France, des assemblées similaires reconduisaient la grève jusqu’à lundi.