À Paris, une élève avocate contrainte d’enlever son foulard lors d’une cérémonie

L’École de formation du barreau de Paris a demandé à une étudiante de confession musulmane de retirer son voile lors d’une audience de rentrée solennelle qui s’est tenue le 6 janvier. Si la direction assume sa décision, son fondement juridique paraît bancal. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ce 6 janvier devait être un moment heureux et inoubliable pour les 1 600 élèves avocats réunis au Palais des Congrès à Paris. Ces étudiants en droit, promotion 2022 de l’École de formation du barreau de Paris (EFB), étaient réunis pour prêter le « petit serment » lors de la cérémonie de rentrée solennelle. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal