Radicaux: une réunification historique mais lilliputienne

Par

Les radicaux ont mis fin à une séparation vieille de 50 ans. La restauration de leur puissance d’antan n’en reste pas moins improbable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un événement à la fois historique et lilliputien qui s’est produit ce 9 décembre. Le Parti radical de gauche (PRG) et le Parti radical valoisien (surnommé ainsi d’après la localisation de son siège place de Valois) ont scellé leur réunification. Ils mettent ainsi fin à une séparation de presque un demi-siècle. Mais de ce qui fut la force centrale de la vie politique française pendant l’entre-deux-guerres, il ne reste que des acteurs à la taille électorale minuscule, si bien que la réunification annoncée ne devrait électriser que les entomologistes les plus passionnés des organisations partisanes. Ces retrouvailles ne sont cependant pas sans intérêt.