Accusée d'avoir mis en danger des otages, BFM-TV se défend

Par

BFM-TV est accusée d'avoir mis en danger les otages cachés à Vincennes en livrant certaines informations. La chaîne se défend de toute imprudence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi soir, une scène inhabituelle a attiré l'attention des internautes. À l'antenne de BFM-TV, une femme, présentée comme la compagne d'un des otages du supermarché casher de la porte de Vincennes, a accusé la chaîne d'information en continu d'avoir mis en danger la vie de certaines personnes retenues par Amedy Coulibaly, qui s'étaient cachées :