Bettencourt : dernière guérilla procédurale avant procès

Par

La Cour de cassation a examiné ce mardi les pourvois de plusieurs personnalités renvoyées en correctionnelle dans l'affaire Bettencourt et soucieuses d'échapper au procès qui s'annonce. Nicolas Sarkozy réclame, quant à lui, les copies de ses agendas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout sauf un procès public. Plusieurs des personnalités, renvoyées en correctionnelle pour avoir profité de l’état de faiblesse de Liliane Bettencourt, avaient déposé des pourvois en cassation qui ont été examinés ce mardi après-midi par la chambre criminelle de la plus haute juridiction française.