Portrait du président en ventriloque

Par

Depuis deux ans, Emmanuel Macron, qui avait fait de la « bienveillance » le mantra de sa campagne et de « la parole rare » la règle de sa communication est devenu le président le plus bavard et le plus brutal de la Ve République. Au risque de se banaliser, mais aussi de se contredire ou de se dédoubler. Portait du président en ventriloque.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Qu’avons-nous appris sur la fonction présidentielle depuis l’élection d’Emmanuel Macron il y a deux ans ? Qu’avons-nous appris que nous ne savions déjà, instruits par les deux quinquennats de Nicolas Sarkozy et de François Hollande.