Le gouvernement dévoile ses premières mesures d’austérité budgétaire

Par

Le ministre de l’action et des comptes publics Gérald Darmanin a rendu public son projet de coupes budgétaires pour parvenir dès cette année à un déficit public de 3 % du PIB, en économisant 4,5 milliards d’euros. Les mesures dessinent un inversement des priorités de l’État, avec un effort colossal demandé aux secteurs de la défense et de la sécurité pour financer de futures baisses d’impôts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement a donc entamé la mise en œuvre de son premier plan d’austérité budgétaire de 4,5 milliards d’euros. Les mesures ont été annoncées ce mardi 11 juillet par le ministre de l’action et des comptes publics Gérald Darmanin dans Le Parisien. Elles devraient permettre de maintenir le déficit public sous les 3 % du PIB et non pas davantage. Gérald Darmanin se réjouit à la fois que « personne n’a[it] fait 4,5 milliards d’euros d’économies » et qu’il n’y ait « pas de coup de rabot global ». Mais la facture sera cependant particulièrement salée pour nombre de postes essentiels. Et déjà, par ces économies, un certain nombre de renoncements par rapport au discours présidentiel semblent se dessiner.