Logement : la Bretagne asphyxiée

Plusieurs manifestations ont eu lieu samedi à Vannes, Lannion ou Carnac pour dénoncer la crise du logement qui sévit dans la région. Alors que des outils existent, les élus sont très frileux pour agir sur un sujet hautement inflammable.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Vannes (Morbihan)–. « La Bretagne n’est pas à vendre », « Familles exclues du centre-ville », « Logement social, espace en danger ». Sur le port de Vannes, où se sont réunies, samedi 10 septembre, plus d’un millier de personnes contre la crise du logement, les pancartes parlent d’elles-mêmes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal