Droit de réponse de Servier

Par
A la suite de notre article du 12 octobre intitulé "Mediator: la tromperie était brevetée", les avocats des Laboratoires Servier nous ont adressé un droit de réponse publié ci-après.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A la suite de notre article «Mediator: la tromperie était brevetée», les avocats des Laboratoires Servier, le cabinet Temime et associés, nous ont adressé le droit de réponse suivant: