Bettencourt: le tribunal relaxe le majordome et les journalistes

Par

Le tribunal de Bordeaux a relaxé, ce 12 janvier, l’ex-majordome Pascal Bonnefoy ainsi que les journalistes de Mediapart et du Point des poursuites pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » dans l’affaire des enregistrements Bettencourt. Mediapart publie l'intégralité du jugement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ancien majordome des Bettencourt, Pascal Bonnefoy, ainsi que les journalistes de Mediapart et du Point (Fabrice Arfi, Fabrice Lhomme, Edwy Plenel, Hervé Gattegno et Franz-Olivier Giesbert) ont été relaxés des poursuites pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » qui les visaient dans la fameuse affaire des enregistrements, ce mardi 12 janvier au tribunal correctionnel de Bordeaux.