Régis Debray : «Je prends à bras-le-corps un monde qui n’est pas celui dont j’avais rêvé voilà cinquante ans»

Par et

Régis Debray, à son corps défendant, fut instrumentalisé par Nicolas Sarkozy, à propos de la notion de frontières. Retour sur un détournement. Et sur ce qui, en limitant, « rend égales des puissances inégales »...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.